Separation
Facebook Youtube Twitter
Separation
Separation

History

Fondé au 12e siècle, à une époque où les étudiants commençaient à affluer à Paris, le collège créé par Robert de Sorbon en 1257 devait bientôt acquérir une brillante réputation. L’établissement, doté d’une bibliothèque d’envergure, d’une chapelle et de dortoirs destinés au confort de ses étudiants s’associe en effet à la faculté de théologie, et s’implante durablement au cœur du Paris médiéval. De siècle en siècle, le collège que l’on nomme par la suite « la Sorbonne » joue un rôle grandissant dans la vie du royaume de France, participe activement au débat intellectuel, et poursuit sans relâche sa tâche d’enseignement.

En 1622, son illustre proviseur et bientôt cardinal Richelieu, à la recherche d’un lieu pour accueillir son propre tombeau, entreprend de grands travaux de rénovation et débute alors la construction d’une chapelle. C’est le début d’une modernisation constante des bâtiments, à mesure que la renommée de l’Université ne cesse de s’accroître dans toute l’Europe. De 1881 à 1901 un nouveau chantier vient unifier les bâtiments entre eux, sous l’égide du recteur Gréard. L’architecture du lieu ne sera dès lors que sensiblement modifiée.

Créée par le décret du 23 décembre 1970, l’Université Paris-Sorbonne telle que nous la connaissons aujourd’hui est ainsi héritière d’une longue tradition culturelle et intellectuelle.  Spécialisée dans l’enseignement des disciplines littéraires et des sciences humaines, elle a, depuis sa création en 1970, connu sept présidents :

  • son fondateur et historien Alphonse Dupront de 1970 à 1976
    le philosophe Raymond Polin de 1976 à 1981
    l’helléniste Jacques Bompaire de 1981 à 1988
    l’historien des religions Michel Meslin de 1989 à 1993
    l’historien des mondes urbains et contemporains Jean-Pierre Poussou de 1993 à 1998
    le stylisticien du français moderne Georges Molinié de 1998 à 2003
    le géographe Jean-Robert Pitte de 2003 à 2008. 
    depuis le 21 mars 2008, le Président de Paris-Sorbonne est à nouveau Georges Molinié.